Forum Social d’Ivry » 2008» février

Archive for février, 2008

Un appel transmis par la scène buissonière

Mardi, février 26th, 2008

Voir :

la-scene-buissonniere-appel-ufics.doc

Controverses

Mardi, février 19th, 2008

Controverses

La controverse est souvent bénéfique à l’un comme à l’autre, du fait qu’ils frottent leurs têtes entre elles, et sert à chacun d’eux à rectifier ses propres pensées, et aussi à concevoir des vues nouvelles. Schopenhauer

Mardi 26 février à 20h30, au café littéraire L’Ogre à plumes 49/51, rue Jean-Pierre Timbaud  - 75011 PARIS M° Parmentier, cinquième volet de Controverses

Février 1848-février 2008 : Et si c’était à refaire ?

autour de la pièce d’Evelyne Loew Le procès d’un grand rêve
et du texte de Louis Ménard Prologue d’une révolution
1848 ou Les prémisses d’une République sociale qui fut réprimée dans le sang au moment même où elle commençait à montrer son vrai visage.

Débat animé par Jean-Pierre Dumas et Evelyne Loew

15 mars : L’Amérique Latine au Luxy !

Mercredi, février 13th, 2008

France Amérique Latine communique :

Dans le cadre du festival du film latino-américain organisé par France Amérique Latine, deux films passeront au Luxy le 15 mars à 16h30 :

- 16h30 : “Mon ami Machuca” suivi d’un apéritif

- 19h30 : “Rue Santa Fé” de Carmen Castillo

- 22h : Débat avec la réalisatrice.

16 février : Etats généraux de services publics

Mercredi, février 13th, 2008

Voir

eg-services-publics-02-08.pdf

21 février : Pour que personne ne soit contraint de vivre à la rue

Mercredi, février 13th, 2008

Voir :

affiche-21-02-08.pdf

et

propositions-21-02-08.pdf

Projection : “Le bien commun”

Lundi, février 11th, 2008
Samedi 16 février à 19h30
Le CRIC et Attac Ivry/Charenton vous proposent
“Le bien commun” de Carole Poliquin

“Pour l’Homme d’affaires, cette idée de bien commun constituait l’ultime frontière le séparant de son but : transformer le monde entier en marchandise et proclamer enfin le Marché Total”.
Ainsi débute “Le bien commun : l’assaut final”, documentaire de Carole Poliquin.

L’eau, la santé, les gènes humains et végétaux, les connaissances anciennes et nouvelles, plus rien aujourd’hui ne semble pouvoir échapper au destin de marchandise. Face à la voracité des marchands, qu’adviendra-t-il de la notion de bien commun qui est à la base de toute vie en société ? Le marché peut-il être le garant du bien commun ? Différentes histoires, tournées au Canada, aux États-Unis, au Mexique, en France, au Brésil, en Inde, et racontées à la manière de la Genèse, témoignent des consé-quences de la soumission du monde aux intérêts privés.

Lieu : Maison de la Citoyenneté 25 rue J.-J. Rousseau 94200 Ivry-sur-Seine
RER C : arrêt Ivry-sur-Seine - Bus 325, 125, 180, 323 - Métro : Mairie d’Ivry

Plus de précisions et flyer : http://lecric.wordpress.com/

Non au siège de Gaza !

Samedi, février 9th, 2008

Voir

gaza-assiegee.doc

A lire, à méditer, à faire lire…

Samedi, février 9th, 2008

Cri de colère et de détresse, cri de révolte !
- Laure Véziant  professeur des écoles à Montélimar -

Je suis la maîtresse de Gevorg, le fils de Karin et Armen, qui est arrivé en CP dans ma classe l’an dernier. Je suis la maîtresse de Gevorg qui a disparu de ma classe vendredi 16 novembre en laissant toutes ses affaires, même ce gros bâton de colle dont il est si fier.
Je suis la maîtresse de Gevorg et d’autres encore dans la même situation, qui voient sa chaise vide tous les jours et qui savent que leur tour peut arriver.

Je suis la maîtresse de 22 enfants de 6 ans qui apprennent qu’en France un enfant peut être obligé de s’enfuir de nuit avec sa famille parce qu’il n’est pas français.
Je suis une maîtresse qui doit enseigner à 22 enfants, qu’on est tous égaux, avec les mêmes droits et les mêmes devoirs, que les lois sont faites pour nous protéger, que c’est ce qu’on appelle les droits de l’homme dont on est si fier en France.
Je suis une maîtresse qui doit arriver à faire comprendre à 22 enfants que l’on doit résoudre les problèmes en s’expliquant, et que lorsqu’on est  dans son droit on sera écouté et protégéŠ « parce que c’est ça la justice, hein maîtresse ? »

Je suis la maîtresse d’autres enfants sans papiers qui me regardent faire l’appel sans Gevorg et qui continuent à apprendre à lire dans la langue d’un pays qui ne veut pas d’eux.
Je suis une maîtresse parmi tant d’autres qui devraient tous les jours essayer d’expliquer l’inexplicable, accepter l’inacceptable, et ravaler cette rage et ce dégoût d’être la fonctionnaire d’un Etat qui mène une chasse à l’homme abjecte et dégradante.

Aujourd’hui je voudrais vous faire comprendre à quel point mes collègues et moi-même sommes choqués par ces drames humains, par cette politique de chiffres, de pourcentages et de quotas appliquée à des personnes, des hommes, des femmes et des enfants.

Je voudrais vous faire comprendre à quel point cette souffrance engendrée par cette politique, devient ingérable, insupportable pour nous, comme pour les enfants et les familles concernées. Je voudrais vous dire à quel point nous avons mal devant ces bureaux vides, ces cahiers abandonnés et ces stylos que personne ne vient réclamer.

Je voudrais vous dire à quel point j’ai peur d’arriver en classe et d’avoir perdu Gevorg ou Alexandre ou un autre encore, parce que, non, ce ne sont pas des numéros ou des quotas, mais parce que je les connais, je connais leurs sourires, je connais leurs yeux.

Nous n’en pouvons plus de nous taire et de voir des familles en danger rejetées en toute connaissance de cause ! Nous n’en pouvons plus de nous demander en permanence ce qui va leur arriver là bas !
Nous ne voulons plus être complices de non assistance à personne en danger.

Je voudrais vous faire partager cette réflexion de William Faulkner : « Le suprême degré de la sagesse est d’avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue pendant qu’on les poursuit. » Alors merci à tous d’être là et de partager le rêve de Karin, Armen, Alexandre Gevorg et Grigory leurs enfants :  Vivre sereinement auprès de nous, venir chaque matin à l’école, et que ce rêve, avec eux et avec tous ceux qu’on veut chasser hors de notre pays, on ne le perde pas de vue.
A diffuser sans modération - le texte écrit est déjà sur le site RESF et le fichier audio y sera dans un moment http://www.educationsansfrontieres.org/?article10105

Une proposition intéressante !

Jeudi, février 7th, 2008

Nous sommes l’Association Journalisme et Citoyenneté et à l’occasion des élections municipales de mars 2008, nous proposons d’expérimenter une nouvelle forme de journalisme participatif qui associe des habitants des quartiers à des journalistes volontaires.
Nos objectifs sont:

- de permettre aux habitants de « dire leur quotidien, leurs espoirs, leurs engagements » et ainsi de s’exprimer en tant que citoyens impliqués dans le débat électoral.

- de proposer une information de qualité inscrite dans une démarche journalistique d’enquête et de vérification.

 Pour cela, l’habitant, devenu pour l’occasion «  citoyen – reporter »,  réalise un reportage sur le sujet de son choix.

 Afin de l’aider, nous lui proposons l’accompagnement d’un journaliste volontaire pour le libérer des contraintes techniques et rédactionnelles imposées par cet exercice.

 Diffusé sur notre site Internet, le reportage disposera d’une visibilité étendue et d’un discours entendu.

 Notre initiative est soutenue par l’ACSE (l’agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances).

 Voici notre site Internet: http://www.vudesquartiers.journalisme.com ainsi qu’en pièce jointe, le « Flyer » de Vu des Quartiers.

 Le projet devant  se réaliser avant mi-mars 2008, nos délais sont effectivement courts pour le réaliser.

Voir le flyer vu des quartiers :

vu-des-quartiers.pdf

samedi 14h 19h salle st. Just à Ivry pour le service public de l’eau

Jeudi, février 7th, 2008

voir

acme1.doc

Invitation de la compagnie Jolie Môme

Jeudi, février 7th, 2008

Bonjour.
La Compagnie Jolie Môme vous présentera
dans quelques jours la première de

“Alerte, Gaïa et Prométhée”

On espère que vous serez nombreux à fêter cela avec nous !

Nous vous attendons donc dès jeudi 17 janvier
à La Belle Etoile,
14 rue Saint-Just,  La Plaine - Saint-Denis
Bus : 153 ou 302 arrêt Eglise de La Plaine
Metro : Porte de La Chapelle (puis 15mn à pied ou 5mn en bus)

Pensez à réserver avant !
Au 01 49 98 39 20

Jeudi - vendredi - samedi à 20h30, dimanche à 16h

Du 17 janvier au 2 mars 2008
(relâche exceptionnelle le dimanche 20 janvier)


L’histoire ?

Hermes, dieu du commerce, détourne le savoir de Prométhée
pour étendre son pouvoir…
Gaïa, la Terre-Mère en subit violemment les conséquences
et part à la rencontre de Prométhée.

Qui décide du sort du Monde ?
Zeus, du haut de l’Olympe ?
Gaïa, déesse de la Terre et de la nature ?
Prométhée, puni par Zeus pour avoir donné la connaissance aux hommes ?
Hermès, dieu du commerce et des voleurs ?

Quoiqu’il en soit, le Panthéon est en folie !
Mais de comédie en tragédie,
ce sont bien les humains qui sont menacés…

Comme toujours il est possible de boire
un coup ou de manger un morceau
en arrivant à 19h30.
Le tarif du spectacle est de 18 euros, tarif réduit à 10 euros.

http://www.cie-joliemome.org/theatregaia.html

www.cie-joliemome.org

—–
Signez et faites circuler la pétition :
“si j’avais su j’y serais allé”
http://www.cie-joliemome.org/petition
—–
La Compagnie Jolie Môme est accueillie
à la Belle Etoile par la ville de Saint Denis

L’eau est à nous !

Mercredi, février 6th, 2008

Voir

leau-est-a-nous.doc

A ne pas manquer !

Mercredi, février 6th, 2008

Voir

la-rage-des-amants.pdf